Télécharger l’étude

Selon le rapport annuel de supervision bancaire réalisé par Bank Al-Maghrib au titre de l’exercice 2014, le taux de bancarisation a atteint 64% avec une hausse faible de 4 points en comparaison avec les résultats de 2013. Il s’agit ainsi d’un signal positif pour les banques marocaines souhaitant étendre leurs parts de marché.

Taux de bancarisation Maroc

Les Banques Marocaines en retard dans le monde digital

Dans une ère où l’utilisation des réseaux sociaux est devenue une pratique quotidienne pour 17,3 Millions de Marocains, les organismes se trouvent dans l’obligation d’appréhender ce monde virtuel pour mettre en avant leurs offres et attirer plus de clients.

Engagement des banques marocaines sur le web

  • Les sites web comme outil de communication

En analysant la présence des banques marocaines sur Internet, il s’avère que leur communication digitale est concentrée sur leurs sites web.

Leurs sites web sont souvent actualisés et affichent les dernières offres qu’elles proposent. Toutefois, ces offres n’atteignent pas leurs cibles sur le net.

  • Les réseaux sociaux, un espace mal exploité par les banques

          – Sur Facebook :

A l’exception de la BMCE Bank et la CIH Bank, la recherche de pages Facebook de la majorité des banques marocaines demeure une mission difficile.

Banque Marocaines - Recherches sur Facebook

Par ailleurs, seules Al Barid Bank (ABB) et la BMCE Bank ont une bonne portée des publications (reach). Cependant, contrairement à ABB et la BMCI, la BMCE Bank manque de réactivité face aux reviews et aux commentaires de ses fans.

Comparatif Facebook Banques Marocaines

Analyse du 12/08/2015 au 12/09/2015

         – Sur Twitter :

Sur le réseau social Twitter, la Société Générale Maroc (@SG_Maroc) s’empare de la communication digitale des banques marocaines avec 583 tweets et 7429 followers. Cependant, il est à signaler que plupart des banques marocaines ne sont pas actives sur ce réseau social.

Comparatif Twitter Banques Marocaines

Analyse du 12/08/2015 au 12/09/2015
  • Les hashtags, une tendance ou un atout pour les banques

L’utilisation des hashtags dans la communication des banques marocaines est faible.

  • Al Barid Bank : #KhelihaFbalek
  • BMCI : #Tanjazz #LesExpertsBanque #FondationBMCIBNPParibas
  • Société Générale du Maroc : #BladCom #Ahlan
  • Wafasalaf : #Wafasalaf #DimaMaak

Toutefois, à l’exception de #BladCom qui a consolidé la communication des offres de la SG Maroc pour les MRE et #Tanjazz pour l’accompagnement du festival Tanjazz, les autres hashtags n’ont pas suscité un grand intérêt chez les internautes.

  • Conclusion :

Les actions menées par les banques sur les réseaux sociaux sont faibles et/ou n’ont pas d’impact au sein de la communauté des internautes marocains,

L’engagement des banques sur le web n’est pas régi par une stratégie de communication digitale pouvant mener au recrutement de nouveaux clients,

L’interaction avec les internautes est très faible ce qui affecte la réputation de certaines banques.

Présence des banques marocaines sur le web

  • La présence des banques marocaines sur le web est portée par les médias:

Les banques marocaines sont principalement mentionnées sur les plateformes de presse électronique et le réseau social Twitter.

Banques Marocaines Mentions - Forcinet

Analyse du 04/09/2015 au 11/09/2015

La contribution de ces organismes ainsi que des internautes dans les pourcentages de ces mentions et partages sur le web est très faible.

  • Les actualités business et les offres de recrutement sont les principaux contenus diffusés au sujet des banques marocaines :

Banques Marocaines Shares - Forcinet

  • Les influenceurs du secteur bancaire marocain sur le web sont les médias :

Influenceurs secteur bancaire

  • Conclusion :

Les banques doivent booster leurs propres contenus,

La stratégie de ciblage des clients « Particuliers » devrait être consolidée dans le monde du digital,

Les banques devraient attirer des influenceurs parmi leurs clients sur le web.

La gestion d’e-réputation, un champ négligé par les banques marocaines

L’opinion commune sur Internet est une composante essentielle de la réputation de tout organisme. L’analyse de l’image de certaines banques marocaines sur le web montre des pourcentages élevés de sentiments négatifs témoignés à l’égard de ces organisations.

Banques Reputation - Forcinet

Analyse du 04/09/2015 au 11/09/2015

Les commentaires, les tweets, les reviews… remplacent de nos jours la bouche-a-oreille. Toutefois, la majorité des banques marocaines négligent l’impact des réactions des internautes sur leurs réputations.

Tweet SG Maroc - Neutre - Forcinet

ABB Facebook Testimonial

                       Negative Comment BME

Les conséquences d’une mauvaise e-réputation se répercutent sur le business et le taux de churn. La gestion de réputation numérique est primordiale pour toutes les banques.

  • Conclusion :

Les banques doivent maîtriser le flux d’informations qui circule sur le web,

L’interaction avec la communauté d’internautes est obligatoire pour éviter les bad-buzz,

La fidélisation des fans est un choix judicieux pour les banques afin de soigner leurs images.

Points forts:

  • Al Barid Bank (ABB) : L’utilisation du dialecte Marocain dans les messages de communication publiés sur les réseaux sociaux rapproche la banque de sa communauté de followers.
  • Attijariwafa Bank  (AWB): L’engagement de M. Ismail Douiri, Co-CEO d’AWB, sur le web au profit de son entreprise impacte positivement l’image de la banque.

3 messages clés pour améliorer la visibilité et le positionnement des banques marocaines sur Internet

  • Etablir une stratégie digitale efficace

  • Interagir d’une manière permanente avec les internautes

  • Booster la portée des offres pour « Particuliers » sur le web


 

 Télécharger l’étude

email

Comments

comments